Week-end raquettes 2ème jour : du Sotré aux Trois-Fours

Au-revoir au Sotré et à sa sympathique équipe, pour rejoindre la crête, où la nature nous a très vite rappelés que c’est elle qui décide. Nous avons eu le temps d’admirer le Lac de Longemer, le sommet du Hohneck, puis très vite, la tempête nous a envoyés de la neige et du grésil à l’horizontale, et les rafales à plus de 100 km/h (si, si) nous déstabilisaient à chaque pas.

Dire qu’entre 1904 et 1940, un tramway venu de Gérardmer permettait de monter sans effort au Hohneck…

Pause déjeuner au sec au refuge des Trois-Fours avec les affaires trempées à enlever provisoirement, tout en guettant la météo. Il a fallu se rendre à l’évidence, et la raison et le professionnalisme de l’animateur nous ont fait renoncer au grand tour prévu. Trempés, le visage rougi par la neige envoyée à toute vitesse, nous voilà sur la voie de la sagesse, à rejoindre les voitures.

Avec au passage un petit moment qui nous a fait espérer le retour des paillettes de la période disco, une couverture de survie pouvant avoir des usages multiples !