Week-end raquettes 1er jour : de la Cote 1000 au Gaertlesrain

Comment construit-on un igloo ? Où le risque d’avalanche dans les Vosges est-il le plus important ? Qu’est-ce qui cacarde ou cagnarde quand ça ne dandine pas ? Comment correctement chausser ses raquettes ? Pourquoi le Lac Vert est-il blanc en hiver ? Autant de questions auxquelles cette journée aura permis de répondre.

Mais pourquoi parle-t-on de la ville de Gérardmer en prononçant un « mé » final, alors qu’on admire le Lac de Longemer avec un « mèr » final ? Mystère vosgien !

C’était un superbe parcours depuis la Cote 1000 en passant par l’auberge du Schupferen pour le déjeuner au chaud (et pendant la tempête de neige !), nous menant ensuite jusqu’aux pistes de ski du Tanet, puis au Lac Vert et à la ferme-auberge du Gaertlesrain, avant le retour aux voitures.Inutile de préciser que le soir venu, après l’arrivée au refuge du Sotré, et le dîner, l’appel du lit a rapidement eu raison de nous.