Week-end Jura – Jour 1/3 – Du Brassus à Bois d’Amont

Départ matinal pour mériter un café au Brassus (dans le canton de Vaud), avant de démarrer la randonnée de la journée peu avant midi. Très vite, nous étions dans l’ambiance : prairies d’alpages, forêts de sapins, relief doux, et des troupeaux de vaches, pas de doute, c’est le massif du Jura.

Problème : la pluie avait elle aussi décidé de profiter de ces singuliers paysages, juste avant la pause déjeuner. Du coup, nous voici attablés sous l’auvent de la ferme Cerney où l’on nous a gentiment permis d’attendre le soleil. Le tout avec cet accent chantant qu’on adore.  C’est reparti sous le soleil et puis, quelques troupeaux de bovins plus tard, nous voilà entrain de poursuivre notre douce montée sous le regard des vaches d’abord indifférentes, puis intriguées et enfin curieuses, très curieuses, trop curieuses ! C’est à qui nous suivra, nous poursuivra en sonnant des cloches, ou s’approchera pour voir de plus près ces curieux bipèdes équipés de gros sac-à-dos. A peine avons-nous eu le temps de changer de pâturage que déjà nous entendons les cloches suivantes annonçant la présence d’une nouvelle équipe d’amatrices de bonne herbe verte.

Une Croix de la Vue sur Genève, sans vue (laquelle vue se propose plus tard) semble démontrer que le relief du Jura évolue vite !

C’est le moment de quitter provisoirement la Suisse pour entrer en France via une descente raide et, pour pimenter le tout, sous quelque chose qui s’apparente à une vraie averse, ou alors elle est rudement bien imitée ! Histoire d’arriver bien trempés à Bois d’Amont. C’est étrange qu’en arrivant tout mouillé à l’hébergement, la première envie qui vient, c’est une douche…

Après le dîner dans le rire, la bonne nouvelle de la soirée c’est que la gentiane ne se présente pas seulement sous la forme d’une jolie fleur d’un bleu intense !