Week-end Jura – Jour 3/3 – De Chapelle-des-Bois au Brassus

Pour la première fois du week-end, pas de pluie ! Nos capes de pluie en position d’attaque étaient dégoûtées ! Et l’occasion aussi de voir une autre espèce de gentiane.

Bon, nous montons comme prévu à la Roche Champion, qui nous avait été prédite dès la veille d’ailleurs. Et qui a déjà figuré sur des photos de ladite veille. Elle nous a nargués tout le dimanche avant que nous y montions le lundi. Puis de là-haut, quel panorama partagé entre les départements du Jura et du Doubs ! La montée via un gît, valait franchement d’être effectuée.

Pardon ? Un gît, ce que c’est ? Un mot venu d’un patois, qui indique un chemin, un passage, entre France et Suisse, et par-delà les siècles. Et curieusement, quel était l’objet de ces premières contrebandes ? Des allumettes, vers la fin du 19ème siècle ! Le gouvernement français de l’époque avant en effet décidé de taxer lourdement les allumettes, produit alors de première nécessité.

Nous avons pu nous amuser à utiliser un gît, quelque chose entre un sentier et un pierrier, avec des cordes pour se tenir, pour gagner rapidement en altitude et passer en Suisse. Pensées sincères pour les personnes qui ont emprunté ces itinéraires aidés de passeurs, en pleine nuit, sans Lune, dans des conditions météorologiques volontairement défavorables, mais mus sans doute par l’instinct de survie, ou simplement par le besoin de récolter de quoi vivre. C’était pendant la deuxième guerre mondiale notamment.

Puis voici la Croix de la Roche Champion, en ligne de mire depuis la veille, et puis un chemin sympa pour le retour qui nous ramènera vers Le Brassus, via son… Mammouth ! Eh oui car pour la première fois, tenez-vous bien, Alsarando s’est retrouvée face à un mammouth ! Et on ne parle pas de son actuel président…

Allez, nous en avons pris plein, des yeux, maintenant il s’agit de rentrer. Et c’est un peu comme de rentrer de vacances…