Le Petit Ballon et cinq fermes-auberges

Petit Ballon, peut-être, mais une fois arrivés à son sommet, à 1272 mètres, on se dit que c’était quand même une belle grimpette, pour un « Petit » Ballon ! Tout a commencé à Wasserbourg, et dans une montée ombragée, avant que la vue s’ouvre sur ce paysage unique de chaumes, peuplé de vaches, de chevaux, de chèvres, de moutons, et même de lapins.

Le Petit Ballon en question nous a offerts une vue sur la Plaine d’Alsace, la Forêt-Noire et le Kaiserstuhl, et certains ont même décelé les Alpes Suisses dans la brume. Belle ambiance au sommet, sous l’œil de sa Vierge surveillant les modèles réduits de planeurs qui animaient les lieux.

Pas moins de cinq fermes auberges jalonnaient le parcours, nous avons donc logiquement fini par craquer pour la tarte aux myrtilles ou le Siesskaas. Là-haut, l’été se révélait doux et sec, et en redescendant sur Wasserbourg, le changement d’altitude nous rappelait que même à 510 mètres, l’atmosphère était moite. Comme à son habitude, notre animatrice s’amusait à nous faire retrouver des lieux sur des photos prises lors de la reconnaissance, ce qui nous maintenait attentifs tout au long de la journée. Et comme toujours, après une chouette randonnée de ce style, nous sommes rentrés avec l’impression de revenir de vacances !