De Mollkirch au Guirbaden

Le calendrier est formel : nous sommes encore en hiver. Et pourtant, cette journée avait tout d’une première sortie de printemps. Premier pique-nique au soleil, premiers t-shirts pour certains, même les crocus et les papillons étaient là. Nous voilà à apprécier bien sûr, tout en nous disant que tout de même, nous ne sommes qu’en février…

Après la montée depuis la gare de Mollkirch, ce sont les elfes qui nous ont guidés sur le sentier des Demoiselles de Pierre, dédié aux elfes mais aussi aux druides et aux légendes des arbres, avec des vues sur la plaine d’Alsace et la Forêt-Noire, et bien sûr sur « la » cathédrale, bien visible.

Ce sont deux châtaigniers remarquables qui nous ont annoncé l’arrivée à l’immense château du Guirbaden dont l’histoire ressemble à celle des autres forteresses d’Alsace : construction vers le XIème siècle, remodelages, passage d’un propriétaire à l’autre, destruction par Louis XIV… Mais depuis quelques années, des bénévoles mettent en valeur le site et le consolident, permettant même de le visiter à nouveau partiellement.

Et puis retour dans la vallée de la Bruche via le Floessplatz, pour goûter aux dernières lumières de ce printemps avant l’heure.