Au Champ-du-Feu

D’après les panneaux, pour ne pas abimer les pistes, les randonneurs ne peuvent pas marcher là où d’autres raquettent (c’est un tout nouveau verbe), sachant que les skieurs de fond ont leurs propres traces qui peuvent croiser les chemins interdits aux promeneurs avec enfants, le tout en gardant à l’esprit que la luge n’est pas autorisée là où est pratiquée la raquette et que je jogging n’est pas possible à cause du verglas, sans parler des vététistes pour lesquels aucune consigne n’est donnée. Vous avez compris, vous ? Ben nous non plus !

Alors au final, c’était peut-être plus simple sans neige. Néanmoins nous avons profité de quelques mètres carrés justement canonisés (c’est pas le bon verbe, mais le correcteur est en week-end) pour faire semblant, et nous avons profité du soleil pour une promenade à mille mètres d’altitude. Nous y sommes allés tranquilles vu qu’à défaut de lac, il n’y avait pas le feu au champ…

Et à propos, pas de Suisses parmi nous, mais quelques amis de Rando’s Lorraine venus nous rejoindre. Pas de vaches non plus, c’est donc un lama égaré loin de ses Andes qui a joué la star pour nous.

Comble du luxe : un café en terrasse, en janvier…