Cascades et Ruines du Nideck en semi-nocturne

Sous ce soleil de samedi, nous sommes partis nombreux, avec nos amis des Ogays d’Offenburg, à la redécouverte des cascades du Nideck et des châteaux du même nom, l’ancien et le nouveau, ou encore l’inférieur et le supérieur. Un décor toujours un rien féérique, avec cette jolie chute d’eau et la légende des Géants du Nideck.. Au début du 19ème siècle, ce sont les Frères Grimm qui s’intéressèrent à la légende, avant qu’Adalbert von Chassimo, un poète allemand, écrive « Das Riesenfräulein », la Fille du Géant.

Et nous avons eu le plaisir d’entendre sa lecture alternativement en Allemand et en Français, dans la ruine-même du Nideck, pour Alsarando et Ogays.

En résumé, la Fille des Géants du Nideck prit quelques humains qu’elle croisa, pour des jouets, avant qu’on lui explique de qui il s’agissait, et qu’il valait mieux les laisser vivre et cultiver les terres pour nourrir les géants. Pour faciliter notre totale adhésion à la légende, nous avons goûté de l’hydromel, boisson qui à elle seule évoque mythes et légendes. Le poème en question, lui, se trouve facilement sur internet.

Retour au travers de cette forêt enchantée, entre discussions en Allemand et en Français, et quelques premières informations quant au programme du deuxième semestre 2019 établi la veille au soir à la Station.